Sur une toute petite distance - à peine 170 mètres - elle mélange naturellement les univers et les nationalités. Tandis qu’elle reste le repaire des artisans, les anciennes boutiques accueillent désormais créateurs de mode, délicieuses cantines et coffee shop au style simple et raffiné. Une authenticité dans laquelle Merci se reconnaît.

homme-marche2

massato-offcine générale Au 1, Massato / Au 4, Officine Générale

 

Au 1 : Massato, on ne présente plus ce coiffeur japonais dont les coupes effilées se sont imposées depuis des décennies, sur les têtes des stars et des top models. Ce second salon, installé récemment dans une ancienne crèmerie-épicerie, est spécialisé dans la couleur et pensé comme une galerie ou un atelier d’artiste.
Tél. : 01 48 04 72 59.

Au 4 : Officine Générale est la marque de Pierre Mahéo, créateur inspiré par l’élégance décontractée de la Nouvelle Vague. Il dessine des vêtements exclusivement masculins, fabriqués au Portugal, basiques, faciles à porter, très bien coupés dans des tissus de grande qualité, anglais, italiens et japonais. Un esprit sobre et de bon goût habite cet espace de 100 mètres carrés.
Tél. : 01 86 95 29 49.

 

sessun-tartaix Au 6, Sessùn / Au 13 et 15, Tartaix

 

Au 6 : Sessùn, la marque de la styliste Emma François, dont la vocation est née sur un marché du Guatemala, alors qu’elle était étudiante en anthropologie. Séduite par les tissus colorés et brodés, elle a crée son entreprise en 1994 à Marseille où elle vit. Cette seconde boutique parisienne est aussi simple et raffinée que les vêtements qu’elle crée.
Tél. : 01 53 69 06 34.

Au 13 et 15 : Tartaix, spécialiste du laiton et des métaux, a conservé son décor unique datant de sa fondation en 1919. Ses murs recouverts d’étagères et de petits tiroirs en bois, ses vitrines exemplaires font voyager dans le temps ou rêver de devenir artisan pour travailler l’acier, le cuivre ou le zinc, et apprendre l’argenture, la dorure et le chromage.

 

boot café-boutique générale Au 19, Le Boot Café / Au 10, Boutique Générale

 

 Au 19 : Le Boot Café, logé dans une ancienne cordonnerie dont il a conservé l’enseigne, ce mini coffee shop de 4 mètres carrés, peut-être le plus petit de la capitale, installe par beau temps quelques tabourets sur un bout de trottoir. Détail important : son café provient de la fameuse Brûlerie de Belleville et ses pâtisseries de l’excellent Emperor Norton.
Tél. : 01 73 70 14 57 ou 06 26 41 10 66.

Au 10 : Boutique Générale est le petit magasin de Delphine Bensemhoun, acheteuse dans la mode qui s’est tournée vers la déco à la suite d’un voyage au Mali et d’un coup de foudre pour ses céramiques artisanales. On trouve également des poteries de la manufacture bourguignonne de Digoin, un joli choix de théières japonaises, des coussins du Togo, des cuillères du Bénin, ainsi que des miroirs, bocaux et pots à confitures qu’elle chine.
Tél. : 09 52 90 08 38.

 

Au 18, Pontochoux / Au 20, Rachel’s Bakery

 

 Au 18 : Pontochoux, la nouvelle adresse de Taeko, qui régale le quartier depuis huit ans dans son échoppe du Marché des Enfants-Rouges. Avec son mari Philippe Heumann, elle vient d’ouvrir cette petite cantine, où l’on déguste un curry avec poulet frit ou porc pané croustillant, plat national populaire japonais. Béatrice Valentine Amrhein, plasticienne-designer, a participé au projet en transformant un espace de 19 mètres carrés dans un esprit pop, façon Food Truck. Un décor épatant avec un mur lumineux en plastique ondulé, un autre en tableau noir pour écrire ou dessiner le menu et un comptoir en traverses de chemin de fer.
Tél. : 09 96 70 77 00. Fermé le lundi.

Au 20 : Rachel’s Bakery, une épicerie Deli, comme à New York, avec un choix impressionnant de produits made in USA : viandes séchées, poissons fumés, sandwiches au pain frais maison, bagels, crackers, et desserts, dont le fameux cheesecake du Rachel’s, le restaurant d’en face. Il y a même un barbecue électrique pour préparer son hot-dog.
Tél. : 01 44 61 69 68.

 

Au 25, Rachel's

 

Au 25 : Rachel's ou la cuisine américaine dans tous ses états : le Wild Rice du Minnesota, le Black Angus Hanger Steak du Kansas, le Po’Boy, sandwich typique de La Nouvelle-Orléans, et des desserts voluptueux avec, parmi eux, une déclinaison de cheesecakes. Tout ce qu’on aime de la cuisine outre-Atlantique chez cette Américaine de l’Ohio, hyper frais, fait maison, dans un décor relooké de café viennois, signé Dorothée Meilichzon qui aime mélanger les styles, les époques et les matières.
Tél. : 01 44 61 69 68.