Dans un décor onirique invitant à se glisser sous des draps douillets, Merci dévoile un bar à masques ludique et high-tech avec les rituels beauté dernier cri de 10 marques confidentielles inspirées d’Asie.

Si chacun sait que le sommeil est la clé de la beauté, pourquoi ce dernier est-il encore si malmené dans nos vies ultra connectées et peu aptes à la détente ? Tout pourrait bien changer avec la déferlante de tous ces nouveaux rituels beauté venus d’Asie, qui imposent de mettre la peau du visage au repos via des masques en tissus et des patchs en tous genre. Alors que notre temps de sommeil ne cesse de raccourcir, les femmes s’amusent dans leur salle de bain à rejouer la séquence de la Belle au bois dormant. Au cœur du cérémonial : prendre le temps de se relaxer et de se faire du bien...  

En prétextant l’arrivage de la nouvelle collection de linge de maison et des premiers rayons de soleil, Merci ré-enchante la cérémonie du coucher. Nouveaux coloris, nouvelles matières, nouvelles envies, nouveaux lendemains… Cet appel à plus de douceur et de bien-être dans nos vies urbaines arrive à point nommé, avec l’envie de retrouver une peau fraîche, chasser les cernes hivernales, affiner le teint et lisser les traits.

masque2

Sous la grande coupole de la boutique, où trône une immense sculpture verticale composées d’une accumulation de lits, l’équipe a aménagé un grand caravansérail de masques de beauté et de mini-doses de soin expertes… De quoi procurer à notre peau une véritable cure de jouvence, en quelques minutes chronos.

Vu de l’extérieur, ces masques en tissus emballées dans des pack-pochettes unitaires ont tout l’apparence du gadget. En réalité, leur haute efficacité nous provient de Corée, pays qui a su marier légèreté et haute technologie comme aucun autre en matière de beauté. Fun au-dehors, ultra sérieux au-dedans, ces soins forment une seconde peau qui perfuse les actifs au cœur des cellules, tout en procurant simultanément une profonde sensation de détente.

C’est le cas des masques en bio-cellulose (la Rolls du support tant elle épouse parfaitement les contours) de la marque malaisienne Timeless Truth, qui blindent la peau d’une quantité incroyable d’actifs. Visage, décolleté, bouche, mains, hydratant ou régénérant… il y en a pour tous les goûts. Quinze minutes de pose, et la peau est transformée.

timeless

Même technologie bio-cellulose chez When, qui sait répondre à chaque problématique de peau par un masque spécifique.

when

Made in United Kingdom, Anatomicals joue la carte du ludique jusqu’au bout avec de drôles de messages, loin des laïus normés que l’on trouve habituellement sur les pots de crèmes. Ainsi, le masque purifiant se voit estampillé d’un « grease isn’t the word. (Tell me more, tell me more) », référence à la peau grasse et au film « Grease »…

anatomicals

De son côté, la marque coréenne It’s Skin, avec ses Fresh Masks en tissus imbibés d’extraits végétaux de bambou, de carotte, d’Aloe vera ou d’avocat, joue la carte « green » et détox sans concession pour un booster vitaminé instantané sur la peau qui aurait les mêmes effets qu’un jus frais de légumes ingurgité dans l’organisme.

skins

Autre ambiance 100% végétale : les masques en microfibres de Manefit, elle-aussi coréenne, tandis que les fibres naturelles biodégradables Karuna sauront séduire les plus écolos avec leur multitude de propositions : bain d’hydratation ou « shot » anti-âge, versions exfoliantes pour affiner le grain de peau, ou effet défatigant pour le contour des yeux.

karuna

Dédramatiser la beauté, passer de la correction agressive au bien-être source de belle peau… voilà comment, avec son approche holistique, l’Asie a su conquérir les femmes du monde entier. Si Merci a déniché les labels les plus pointus du moment, il n’a pas pour autant oublié de mettre en avant des pépites européennes, comme les très british Masque Bar et Anatomicals, ou les françaises Kure Bazar et Joliderm.  

masque-french  

Un point commun à toutes ces petites merveilles: elles ne se prennent pas au sérieux. Dans cette nouvelle approche de la beauté, l’efficacité rime avec simplicité et jeu grâce à une présentation en unidose « sans engagement » et à l’allure étrange d’un visage « masqué» pendant le temps de pose. Le but ultime : débrancher avant de se laisser sombrer dans les bras de Morphée.